COBAYES Anita

cobayes-anita

COBAYES Anita est un roman concocté habilement par Marilou Addison, une auteure que je n’avais encore jamais lue. Ce COBAYES m’a donné envie d’en apprendre davantage sur cette auteure. Sans plus attendre, attaquons-nous au gibier…

SYNOPSIS

Anita souffre d’anorexie. Bien qu’elle ait la peau sur les os, elle se trouve toujours trop grosse. Son copain de longue date menace de la quitter si elle ne va pas chercher de l’aide. Alors qu’elle est ambivalente quant à son avenir alimentaire et corporel, elle voit une annonce dans le journal sur une étude clinique qui serait le remède à son anxiété et qui pourrait lui faire perdre du poids. N’est-ce pas alors l’occasion parfaite pour elle de donner l’impression à son copain qu’elle fait des démarches pour aller mieux et d’atteindre le poids parfait, aussi irréaliste soit-il? C’est ainsi qu’Anita reçoit ses injections chez Alphalab et développe soudain une faim insatiable pour la chair.

LES HAUTS

C’est un roman fluide qui se lit très vite et qui traite d’un sujet plutôt tabou dans notre société : le culte de la minceur. J’aime bien également qu’on voit les impacts concrets qu’a ce trouble de santé mentale sur les proches de la personne affectée.

Ce qui peut être selon moi malaisant pour le lecteur et ce qui m’a fait le plus « tripper » dans cette lecture, c’est qu’on veut qu’Anita se sorte de ce trouble alimentaire et quand on a l’impression qu’elle s’en sort, puisqu’elle prend du poids, elle continue tout de même à avoir ses pensées obsédantes sur son image corporelle et sa façon d’engraisser relève de la pure psychopathie. Ça lance un message frappant : l’anorexie n’est pas terminée au moment où les personnes touchées prennent du poids et la façon d’atteindre ce poids peut être un chemin infernal. Du pur génie à la fois éducatif et gore, on aime ça!

Finalement, un mystère plane tout au long du livre quant à une potentielle explication de l’origine de son trouble de conduite alimentaire. Et, c’est loin d’être ce que je m’imaginais. J’aime bien ce genre de punch imprévu.

LES BAS

Les meurtres ne me semblent pas tous tout à fait logiques ou progressifs. C’est toutefois peut-être cet élément plutôt aléatoire qui permet à certains lecteurs de ressentir un sentiment d’appréhension tout au long de la lecture.

De plus, les descriptions de son mal-être et de ses moyens compensatoires en lien avec son anorexie sont pour moi si nombreuses qu’on vient à s’en lasser. En même temps, ça démontre bien à quel point c’est un trouble de santé mentale très envahissant.

cobayes-anita-haut-bas

 

APPRÉCIATION GÉNÉRALE : 8/10

C’est un des très bons COBAYES. Je vous le recommande si vous voulez en découvrir plus sur l’anorexie, mais tout autant si vous avez envie d’une petite dose de gore. Bonne lecture!