Quoi lire ensuite? 10 livres québécois parus en 2017!

Une question plutôt angoissante qui me prend souvent à la gorge : « Quoi lire ensuite? » Je ne sais pas si, vous aussi, vous avez cette impression parfois que les livres sont comme l’oxygène qui alimente le cerveau? Il faut alors prendre de grandes respirations; lire un petit peu tous les jours. Bien sûr, très souvent on se laisse inspirer devant une bibliothèque. Et parfois, tout nous tente en même temps et notre cerveau se bat avec lui-même : « Quoi lire ensuite? »

En cette fin d’année 2017, j’ai cru bon vous faire une liste de 10 livres québécois parus cette année. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai le jugement nécessaire pour affirmer qu’il s’agit des dix meilleurs. D’ailleurs, qui pourrait? Je n’ai pas eu non plus envie de vous présenter les dix plus vendus. Vous pouvez d’ailleurs trouver cette information sur d’autres plateformes. Je vous réfère au très pertinent site Les Libraires. C’est plutôt le fruit de mes recherches personnelles, de ce qui me semble inspirant, intéressant, hors du commun ou, justement, inévitable de par la réputation qui précède certains auteurs. Il est à noter que je n’ai pas lu tous les ouvrages parus ci-dessous; certains font partis de ma liste de lecture de l’an prochain! Cette liste se veut une aide à tous ceux qui chercheraient un livre paru récemment à se mettre sous la dent.

Sans plus tarder:

1. Le peintre d’aquarelle de Michel Tremblay

Le peintre d'aquarelles❤ Ce premier titre rentre dans la catégorie « inévitable de par la réputation de l’auteur ». En effet, je ne vous apprends rien en vous disant que Michel Tremblay est un des auteurs qui constituent, selon moi, le socle de la littérature québécoise. Une écriture toujours franche, toujours simple et d’un québécois assumé.

★ Le peintre d’aquarelle est un roman de fiction, écrit sous la forme d’un journal, se déroulant dans notre époque actuelle, mettant en scène Marcel, aquarelliste schizophrène âgé de plus de soixante-dix ans, racontant l’histoire de sa vie au cours de laquelle il a été interné plus de cinquante ans. 

 

2. Il y aura des morts de Patrick Senécal

ilyauradesmorts❤ Dans la même catégorie que le précédent, il me semble peu concevable de faire un top 10 sans la présence du maître de l’horreur québécois. La plume toujours aiguisée et originale, qui ne déçoit jamais. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de lire le tout dernier petit de Patrick Senécal, mais il fait déjà fureur parmi ses lecteurs. Je n’ai pas à vous rappeler que cet auteur prolifique compte, depuis 2017, un million de copies vendues depuis le début de sa carrière.

★ Il y aura des morts est un roman d’horreur au rythme effréné,  qui suit la décente aux enfers de Carl, cinquantenaire, propriétaire d’un bar à Drummondville, qui vivait une vie plutôt normale jusqu’au jour où une femme mystérieuse lui annonce qu’il mourra. Une véritable chasse à l’homme se déroulant en dedans de 36 heures. 

3. Affaires privées de Marie Laberge

Affaires privées❤Ce roman rentre dans la catégorie des deux premiers. En effet, nous avons eu la chance inouïe cette année de se voir publier un roman d’une auteure de renom qu’on ne peut passer sous silence. Le dernier de Marie Laberge est un roman policier complexe que je lirai également en 2018. De par sa plume toujours juste qui transpire les émotions et qui réussit à rendre vivant des personnages pourtant fictifs, les romans de Marie Laberge devraient, selon moi, toujours figurer dans les livres à ne pas manquer!

 À la demande de son patron, Vicky Barbeau se penche sur le suicide d’Ariel, une jeune fille de 15 ans. Plus l’enquête avance, plus elle doit interroger des témoins qu’elle connaît et qui font partie d’un passé plutôt obscure qu’elle tente d’oublier.

 

4. Abattre la bête de David Goudreault

abattrelabête❤La fin de la trilogie la bête de David Goudreault a conquis les lecteurs en 2017. Son personnage plutôt cinglant connaît une fin digne de lui. D’ailleurs, puisqu’il s’agit d’une trilogie, je vous recommande de commencer par le premier tome « La bête à sa mère » pour apprécier pleinement l’évolution de ce personnage hautement déviant. David Goudreault sait faire réagir par ses phrases percutantes et sa plume cinglante. À ne pas manquer!

★ La trilogie La bête dessine le parcours d’un jeune homme déviant, arraché de famille d’accueil en famille d’accueil, qui connaît une ascension plutôt intéressante dans le monde des truands et qui vise deux objectifs: survivre et retrouver sa mère, sans égard aux crimes qu’il commettra pour y arriver.

5. Les 4 romans des contes interdits des éditions AdA

❤Ceux qui suivent notre blogue depuis un moment déjà savent que nous raffolons des contes interdits parus en septembre 2017 aux éditions AdA. 4 tomes qui ne vous feront plus jamais voir les contes pour enfants de la même façon. Prenez garde, il s’agit en effet d’une série pour adulte, abordant des thèmes très difficiles tels le viol, la pédophilie, le cannibalisme, l’inceste et l’exploitation sexuelle. Les passages sont très souvent explicites et graphiques, ce qui lui a valu de virulentes critiques. Alors, soit on adore, soit on déteste. Si vous aimez les livres d’horreur, il s’agit, selon moi, de 4 romans incontournables parus en 2017. Et c’est à surveiller, car en mars 2018, d’autres contes paraîtront. Restez à l’affût!

 Les contes interdits des éditions AdA parus en septembre 2017 racontent l’histoire des 3 p’tits cochons, de Blanche Neige, de Hansel et Gretel et de Peter Pan sous un jour plutôt réaliste qui donne froid dans le dos. Un tueur à gage qui enquête la mort de sa sœur et qui croisent des cannibales, une échappée d’un asile se retrouve dans une forêt maléfique, des jumeaux constamment en danger de mort et une vague de suicides menant un enquêteur à Neverland, une île où les pires atrocités se produisent.   

6. Horrificorama, recueil des éditions Les Six Brumes

V1_C1C4_Petits_demons❤J’aime bien recommander des recueils de nouvelles de qualité. Je trouve qu’il s’agit d’un type de publications négligé, souvent moins pris au sérieux que les romans qui sont édités en plus grand nombre au Québec. Reste qu’une histoire bien ficelée et courte est satisfaisante. C’est ce que vous retrouverez ici dans ce recueil qui sera le sujet en 2018 d’une de nos critiques littéraires. De plus, la couverture a été créée par Émilie Léger, une artiste graphiste inspirante.

Horrificorama est un recueil de 15 nouvelles horrifiques qui parcourt tous les sous-genres de l’horreur, du psychologique au slasher le plus sanglant; un concentré d’horreur québécois en 400 pages!

7. Le Corps des bêtes d’Audrée Wilhelmy

lecorpsdesbêtes❤Michel Tremblay lui-même vous recommande cette lecture plutôt marginale qui nous éloigne de la technologie et des enjeux socio-économiques actuels. J’ai adoré, car il s’agit d’un dépaysement total où tout semble au ralenti. Et même si certains événements plutôt durs s’y passent, le récit reste tout de même apaisant, comme si on prenait une pause du quotidien qui va trop vite en s’immergeant dans un univers qui nous exile au loin de nos problèmes. Lors de la lecture, on a le sentiment qu’on lit de la poésie en prose.

 Le corps des bêtes raconte l’histoire d’une famille qui habite loin de tout, en exil de la vie moderne, se logeant dans rien de moins d’autre qu’un phare au large d’une immense étendue d’eau. On y raconte le quotidien de ce microcosme où les normes sociales se sont moulées dans la promiscuité. Survivre, mais aussi, vivre, manger, se reproduire et peut-être, à quelque part, s’aimer. 

8. Le petit Roberge un petit peu illustré de Jonathan Roberge et Mathieu Genest

lepetitroberge❤ Puisque j’aime bien l’humour et que j’ai toujours adoré les chroniques de Jonathan Roberge diffusées à la populaire radio Énergie, je suis certaine que ce livre saura en faire rire plus d’un. Lecture légère, agréable, à lire assis confortablement sur le trône ou dans la salle d’attente d’une clinique sans rendez-vous!

★ Le petit Roberge un petit peu illustré, tel que son nom l’indique, est un « dictionnaire » qui répertorie certains mots de chez nous et expressions québécoises traduites librement par l’animateur de radio et comédien, Jonathan Roberge. Des définitions à connotations grivoises et crues qui nous font réfléchir (ou pas) et sourire.

9. Vivre cent ans par Justine Latour et Marie-Noëlle Blais

vivrecentans.jpg❤Un petit livre qui nous fait sentir bien et qui est dans ma liste de lecture pour 2018! Ce livre a d’abord attiré mon attention avec sa couverture. La centenaire qui y siège semble tellement déterminée avec ses lunettes soleil! Et aussi, j’en ai entendu parler abondamment dans différents blogues. Il semblerait qu’il s’agit d’un must pour se réchauffer le cœur!

 

Douze centenaires québécois nous confient, dans ce livre, les trucs et astuces pour vivre cent ans et heureux. Plus que des conseils, ce livre recèle également les histoires bien personnelles de ces douze sages.

 

10. Nous rêvions des robots de Isabelle Gaudet-Labine

nousrêvionsdesrobots❤Ce titre est venu à mon attention grâce à Alain Ducharme, organisateur du Congrès Boréal et blogueur pour la République du Centaure. Ce dernier m’a envoyé l’ébauche d’une liste de tous les romans SFFQ publiés au Québec en 2017 dans laquelle figurait ce titre. Lorsque je me suis documentée sur ce bouquin, il m’a été impossible de ne pas en faire mention ici à cause de l’originalité de l’ouvrage: de la science-fiction québécoise sous la forme de poésie!

Une jeune femme, enfant de fermiers, rêve d’un futur où les machines pourront effectuer le travail agricole qui consume une grande partie de leur temps et de leur énergie. Dans la transition vers cet univers où les technologies règnent, elle se rend compte que l’automatisation individualise et que le futur n’a rien à envier au présent.