La fiche descriptive ou développer des personnages réussis

Vous vous en doutez peut-être, tout comme la grande majorité des blogueurs/euses littéraires, je jongle entre la rédaction d’articles et l’écriture de mes propres projets. D’ailleurs, pour ceux qui l’ignorent encore, ma bibliographie comprend un roman pour jeunes adultes de genre fantastique qui s’intitule «Les Gokans : la beauté dans l’obscurité» que je vous encourage fortement à lire. (Autopromotion à fond, pardon! XP). Mais bon, je m’écarte un peu du sujet.

Il faut savoir qu’il existe autant de méthodes d’écriture qu’il y a d’écrivains et certains pourraient prétendre détenir LA meilleure technique. J’insiste sur le fait qu’il faut savoir peser ses propos. Des écrivains ont sûrement trouvé la méthode parfaite pour leurs propres besoins. À vous de trouver la vôtre! Je ne prétends donc pas détenir LA réponse à tous vos problèmes d’écriture, mais peut-être avez-vous tout comme moi besoin d’un certain équilibre entre la liberté créative et une planification poussée qui servira comme base pour pondre une histoire qui tient la route. Citons, par exemple, le fait que plusieurs auteurs, tels que Withney, ma collègue fille de joual, ont besoin à tout prix d’établir un plan par chapitre assez détaillé avant de commencer à écrire. Ce n’est pas mon cas, mais n’empêche que j’ai mis très vite en place une étape primordiale avant de m’attaquer à un projet d’écriture d’envergure : rédiger une fiche descriptive pour tous mes personnages récurrents.

Plusieurs modèles sont disponibles dans les documents de références. J’ai choisi pour vous le plus complet, celui que j’utilise pour développer mes personnages depuis plusieurs années déjà. (Sachez que vous trouvez aussi d’autres outils d’écriture dans la section «Documents pratiques» du blogue.)

Télécharger le gabarit de fiche descriptive

Une fois complété, vous pouvez vous référer à vos fiches descriptives à l’occasion durant l’écriture. Utilisez-les comme un guide ou comme une banque d’idées plutôt que comme un code de lois. Au contraire, il faut absolument en déroger si le besoin se présente. Le plus important : ne brimer pas votre créativité (du premier jet surtout) parce que vous avez écrit dans une fiche descriptive que le personnage avait les yeux bleus. Ce serait pire que tout!

Quoi? Vous n’êtes toujours pas convaincu? Faites l’expérience avant d’en juger. Il se peut que le modèle que je propose ne convienne pas tout à fait à votre prochaine histoire, alors n’hésitez pas à l’adapter aux besoins.

Par exemple, ma dernière nouvelle m’était en avant-plan des androïdes. J’ai donc modifié la section «Origine» de mes fiches (qui recèle les informations sur le père et la mère du personnage ainsi que son lieu de naissance) en décrivant plutôt le lieu de fabrication et l’entreprise qui a produit chaque modèle. En fait, les variantes sont illimitées. 😀

Maintenant, j’imagine que tous les friands de concrets se dirent : «Oui, mais Stéphanie, j’aurais besoin de voir le résultat d’une fiche complétée pour bien comprendre ce que ça pourrait apporter à mon écriture!». À ceux-là, j’abonde dans le même sens.

Vous retrouverez donc ci-dessous un exemple concret de fiche descriptive. Préparez-vous à entrer aux confins de mon esprit un peu trop débordant d’imagination. Je vous propose de découvrir «Ombra», personnage phare de mon prochain roman qui sortira cette année. (Je vous prépare une annonce officielle pour très bientôt!) Pour cette fiche, le cas est assez particulier puisqu’il s’agit, comme son nom l’indique, d’une ombre vivante. Elle est douée d’une personnalité spécifique et d’une conscience propre, d’où la nécessité de rédiger une fiche descriptive. Alors voici donc un extrait de ce qu’il en retourne. J’espère que vous allez apprécier.

Exemple de fiche descriptive

Nom : Ombra
Signe particulier : Une simple ombre

Habiletés

  1. Passer inaperçu, être invisible, la discrétion absolue.
  2. Sa vie est indissociable de son double. Ils sont continuellement ensemble. Il le connaît par cœur : ses forces, ses faiblesses, ses peurs, ses sentiments.
  3. Sa conscience est distincte. Il peut agir différemment de son double s’il le désire.
  4. Dans la noirceur, il peut se dissocier de son double et partir sans qu’il ne le sache.

Personnalité

Mobiles : Agir pour le bien de son double. Il est pour lui un maître, un ami et il lui est redevable.

Ce qui provoque chez lui…

La peur : Que son double ne se remette pas d’un deuil. Qu’il perde la raison.
La colère : Quand il est dans l’incapacité d’aider son double.
Le bonheur : Quand son double est heureux, bien dans sa peau et en sécurité

Ce qu’il doit encore apprendre

Il ne peut pas tout contrôler, que certaines choses lui échappent.

Histoire

Ombra vit aux côtés de son double comme toutes les autres ombres. Mais une ombre n’est pas habituellement en mesure d’intervenir à sa guise alors que lui en est capable. Il est libre de ses gestes et possède sa propre personnalité. C’est lorsque son double subit un choc émotionnel très intense qu’il a pris vie. Grâce à Ombra, son double est devenu un combattant imbattable que ce soit en combat singulier ou dans une mêlée. Pas un seul guerrier ne pourrait deviner qu’il fait face à plus d’un ennemi à la fois, car Ombra sait se rendre invisible. Mais est-ce la meilleure façon d’agir pour aider son double? Ombra se questionne sur son véritable rôle dans la vie de son double, celui à qui il doit tout.