25 contes interdits : tableau résumé et analyse du succès de la collection

Les contes interdits, si jamais vous vivez dans le fin fond d’un bois et que vous ne savez pas ce dont il s’agit, c’est une collection de livres qui redécouvrent les contes classiques en version moderne horrifique. On parle ici de contes qui n’ont plus de droits d’auteur, donc qui ont été publié depuis plus de 50 ans suite à la mort de leur auteur (voir la loi ici). Certains proviennent, entre autres et sans s’y limiter, des contes de Charles Perrault (La belle au bois dormant, Le petit chaperon rouge, Barbe bleue, etc.), d’autres de Hans Christian Anderson (La petite sirène, La reine des neiges, etc.) et d’autres des Frères Grimm (Hansel et Gretel, Raiponce, etc.). Disney a bien repris certaines histoires, mais elles ne leur appartiennent pas. N’importe qui peut donc écrire et publier une histoire en personnalisant celle de Blanche Neige par exemple, sans avoir peur d’être actionné par quiconque. Le conte original duquel s’inspire l’histoire est spécifié au début de chaque livre par une petite citation ou par une note aux lecteurs.

On y retrouve parfois du fantastique, mais c’est vraiment l’horreur qui est au cœur de chaque livre. Ce sont des romans 100 % québécois et ils se vendent par milliers d’exemplaires. Des best-sellers, quoi ! J’ai déjà rédigé des chroniques sur les deux premières vagues de contes, parues en septembre 2017 et en avril 2018. Je vous invite à les lire si vous voulez plus de détails.

J’ai arrêté de rédiger des chroniques après les 7 premiers (chiffres chanceux!), mais il y a maintenant 25 contes (voir sous le tableau pour la raison du pourquoi du comment j’ai arrêté de vous en parler ici #suspense).

Le présent article est séparé en deux volets. D’abord, je voulais rassembler ici tous les contes dans un tableau qui inclut le nom du conte, l’auteur, la quatrième de couverture (C4), la première de couverture (C1), un lien vers Les Libraires ( 🛒 : pour vous les procurer d’une librairie indépendante québécoise), un lien vers un site de chronique réputé (✨ : Goodreads) et l’URL du conte original sur lequel le livre se base (📜). Je vous invite d’ailleurs à lire les contes originaux avant de lire les adaptations des contes interdits si vous désirez faire des parallèles. Souvent, on a la version de Disney en tête, mais ce n’est pas sur Disney que ces contes se basent. Il est à noter qu’en raison du format tableau, il est mieux de consulter cet article sur un ordinateur que sur votre cellulaire. Pour le deuxième volet, je vous propose une petite analyse du succès de la série.

Voici le fruit de ce travail qui pourra vous aider à vous faire une tête sur tous les contes parus à ce jour.

PREMIÈRE PARTIE : TABLEAU RÉSUMÉ DES 25 CONTES

CONTESQUATRIÈME DE COUVERTUREPREMIÈRE DE COUVERTUREPLUS
BLANCHE
NEIGE

de

LP Sicard
Une femme coupable d’un crime dont elle n’a plus souvenir. Une évasion vers une forêt où la noirceur ne vient jamais seule. La découverte d’un manoir abandonné aux secrets bien cachés. Des bougies qui s’éteignent, des ombres qui se lèvent, des objets qui se déplacent d’eux-mêmes. Et des coups qui résonnent contre la porte, avant d’être défoncée…

[Paru en septembre 2017]
🛒







📜

HANSEL
ET GRETEL

de

Yvan Godbout
Une mère désespérée surprenant l’innommable dans le quatre pièces et demie miteux qu’elle partage avec son salaud et leur couple de jumeaux. Un frère et une soeur télépathes ayant sauvagement perdu leur innocence, avidement convoités par les serviteurs de Satan. Une adolescente rebelle à l’enfance éclatée servant de guide dans une métropole abritant anges et démons. Un prêtre et une sorcière cherchant à accomplir la plus ancienne des prophéties du Necronomicon. Deux enfants comprenant que, si Dieu est une pure invention humaine permettant de vivre d’espoir, le diable lui, existe bel et bien.

[Paru en septembre 2017 et réédité en novembre 2020]
🛒







📜
LES 3 P’TITS COCHONS

de

Christian Boivin
Trois individus qui trempent dans le voyeurisme, la pornographie, le cannibalisme et la nécrophilie. Une étudiante universitaire menant une vie bien rangée qui se retrouve à la morgue après avoir consommé du Flakka. Un tueur à gages qui revient dans sa ville natale afin de mettre sa soeur en terre et qui découvre de troublantes vérités à son sujet. Une rousse excentrique à la libido débridée et dénuée de tout sens moral, capable de pervertir les âmes les plus pures.à

[Paru en septembre 2017]
Les 3 p’tits cochons (Les contes interdits)🛒







📜
PETER PAN

de

Simon Rousseau
Une vague de drogués se jetant du haut d’immeubles, croyant pouvoir voler. La disparition d’une jeune femme, Wendy Gauthier, et de ses deux frères délinquants, évadés de leur pénitencier pour mineurs. Une île perdue dans la forêt boréale, habitée par une communauté déjantée et leur leader sans âge. Une baronne du crime nymphomane et amoureuse des bijoux en forme de clochettes. Un enquêteur médisant dépourvu de sa main droite, dévorée par un cannibale qui hante encore ses nuits.

[Paru en septembre 2017]
Peter Pan (Les contes interdits)🛒







📜
LE JOUEUR DE FLÛTE DE HAMELIN

de

Sylvain Johnson
Une jeune femme violemment agressée et laissée pour morte par trois monstres sur une plage de la côte du Maine. Un petit village touché par des disparitions multiples et des cérémonies païennes cauchemardesques. Un shérif lugubre et alcoolique, incapable de mettre fin au fléau. Un tueur en série libéré, puis recruté afin de trouver la bête sévissant dans le parc de l’Océan. Une enseignante à la beauté d’Aphrodite qui sacrifie tout pour sauver les siens. 

[Paru en avril 2018]
Le joueur de flûte de Hamelin🛒






📜
LE PETIT CHAPERON
ROUGE

de

Sonia Alain
Dans cette version contemporaine du Petit Chaperon rouge, la candeur est bafouée et les fantasmes deviennent cauchemars. Après cette lecture interdite, les bois ne vous sembleront peut-être plus aussi sûrs… Une vieille Tsigane en communication avec des esprits, condamnée à une fin tragique pour avoir découvert la vérité au sujet de sa fille. Une enfant retrouvée dans les bois, devenue plus tard une séductrice avide de vengeance. Un groupe d’hommes aux mœurs vicieuses, semant l’horreur sur leur passage. Un sergent de police acharné, tentant d’endiguer une série de meurtres barbares à caractère sexuel. Un loup rôdant dans la nuit, à la recherche d’une proie délectable.

[Paru en 2018]
Le Petit Chaperon Rouge🛒







📜
LE VILAIN
PETIT CANARD

de

Christian Boivin
Depuis son jeune âge, Hans Christian Andersen se savait différent des autres. Il a écrit Le Vilain Petit Canard comme une métaphore de sa propre vie. Dans cette nouvelle version sanglante, le personnage principal nous relate une existence beaucoup plus funeste… Un informaticien orphelin aspirant à une vie plus palpitante, qui ne trouve le réconfort que dans les jeux vidéo. Une intrigante voisine aux mystérieuses sorties nocturnes. Une bande de marginaux dirigée par un personnage controversé se faisant appeler Démon. Un nightclub clandestin recelant un passage vers l’antichambre de l’enfer.

[Paru en avril 2018]
Le Vilain petit canard🛒







📜
PINOCCHIO

de

Maude Royer
Une maison insalubre accumulant les jouets d’un vieux sculpteur alcoolique. Un manipulateur vicieux trouvant l’extase dans le mensonge et la torture. D’infâmes parents accusés d’un crime inimaginable, à qui on ne confierait même pas un chat. Un garçon ayant l’audace de croire qu’il peut servir de conscience à un être abject. Un voeu, celui de se libérer du passé, qu’une mystérieuse femme aux cheveux bleus aurait le pouvoir d’exaucer.

[Paru en avril 2018]
Pinocchio🛒







📜
LA PETITE
SIRÈNE

de

Sylvain Johnson
Cette version moderne de La petite sirène vous submergera dans les bas-fonds de la nature humaine et de l’horreur. Un conte d’espoir, de perdition, de déchéance, où sont exploités les plus bas instincts qui animent les hommes. Il faut parfois savoir accepter notre destin au risque de déclencher des événements irréversibles. Un père alcoolique qui tente de noyer son enfant difforme. Un couple de monstres de foires en cavale, poursuivi par un policier corrompu, au service d’un juge pervers. Une magnifique sirène prisonnière des griffes d’un forain sadique et qui se lie d’amitié avec un garçon homard. Une mystérieuse attraction montréalaise, le palais des nains, qui cache des abominations, d’absurdes personnages de cauchemars aux intentions machiavéliques.

[Paru en octobre 2018]
La petite sirène🛒







📜
RAIPONCE

de

LP Sicard
Par cette réécriture horrifique du conte célèbre Raiponce, engouffrez-vous au coeur d’un abîme où les masques de monstre et de victime couvrent le même visage ; où tous, y compris les sauveurs, n’échappent pas aux règles qui dictent l’abomination humaine. Un incendie mortel dans un hôpital psychiatrique pour enfants. Des jeunes femmes qui disparaissent de manière inexpliquée. Une adolescente capturée à son tour par un être défiguré qui se plaît à lui brosser sauvagement les cheveux au creux d’une mine désaffectée. Un chasseur psychopathe découvrant par hasard le repaire du monstre. Et l’horreur sanglante qui s’englue dans les mèches blondes de ce trophée vivant.

[Paru en octobre 2018]
🛒







📜
LA REINE
DES NEIGES

de

Simon Rousseau
Fuyez. Elle arrive, elle est tout près. Elle n’épargnera personne. Les arbres tombent, la terre gèle, l’air est infect. Courez si vous ne voulez pas finir six pieds sous la neige. Une adaptation déroutante du fameux conte d’Andersen. Le meurtre immonde d’un prêtre dans un pensionnat autochtone, au début des années 1970. L’inconcevable suicide du grand-père d’une journaliste prête à tout pour faire éclater la vérité. Un chamane amérindien banni de sa communauté, reclus au cœur d’une forêt mystique. Une entité ancienne née du froid et de la famine, prête à rétablir son pouvoir sur son royaume de glace. Une effroyable légende, oubliée de tous… 

[Paru en octobre 2018]
La reine des neiges🛒







📜
BOUCLE D’OR

de

Yvan Godbout
Avec Hansel et Gretel, l’auteur Yvan Godbout nous a entraînés dans les recoins les plus obscurs de l’enfer. Dans ce nouvel opus des Contes Interdits, il nous propose d’accompagner une petite fille dans son périple à travers la nuit. Comme Boucle d’or, souhaitez ne jamais oublier votre nom. Car parcourir les ténèbres pour le retrouver sera bien loin d’une partie de plaisir… Une fillette égarée dans un monde qu’elle ne reconnait pas. Un papa ours dissimulant peut-être l’horrible croquemitaine. Une maman ourse tourmentée cherchant à protéger ses petits. Un ourson prisonnier d’un cauchemar débuté bien avant sa naissance. Une âme vengeresse n’ayant pas dit son dernier mot.

[Paru en avril 2019]
Boucle d'or🛒







📜
LA BELLE
AU BOIS
DORMANT

de

LP Sicard
Une fillette hantée de souvenirs qui ne sont pas les siens; Des cauchemars, incessants, qui frappent à la même heure; Un avertissement incompris, une menace ignorée; Et le passé terrifiant, impitoyable, qui rattrape l’innocence d’Aurore. Cette réécriture moderne et terrifiante du conte de Charles Perreault est une véritable matière à cauchemars. Entre secrets, meurtres, débauche et abomination, l’horreur se redéfinit complètement encore une fois sous la plume de L.P. Sicard.

[Paru en août 2019]
🛒







📜
PEAU D’ÂNE

de

Steeve Laflamme
Un magnat des affaires dont les horribles secrets sexuels sont plus puissants que sa fortune. Une épouse dévouée, dont la santé qui périclite fera disparaître la bonté et la lumière dans sa famille. Une adolescente asociale aux aspirations qui font confondre désirs et réalité. Une prostituée maltraitée qui en a trop dit… Mais si toute cette histoire n’était en réalité qu’un leurre? Lorsque sa nourrice lui racontait l’histoire de Peau d’âne, le jeune Louis XIV était incapable de trouver le sommeil. Imaginez si on lui avait lu cette version revisitée, dans laquelle la jeune fille n’a rien de passif et d’ingénu comme celle du conte de Perreault… Oserez-vous ouvrir ce livre comme une porte sur l’inconnu, même s’il vous montre qu’il y a bien pire que de prendre la peau d’un animal?

[Paru en août 2019]
🛒







📜
CENDRILLON

de

Sylvain Johnson
Une jeune fille confinée au sous-sol d’un salon mortuaire par une belle-mère cruelle. Deux sœurs vaniteuses qui torturent la petite Cendrine. Des « souris » inquiétantes nées dans l’ombre d’un four crématoire. Un long séjour dans un pénitencier où les criminels et les gardiens se confondent… Dans les pages de cette version moderne et macabre de Cendrillon, vous serez confronté aux tourments et à l’horreur pure du plus sombre des cœurs, celui d’une mère sans amour. Depuis les cendres naîtra une force sans égale, un esprit de vengeance destiné à étendre les ténèbres de la nuit…

[Paru en mars 2020]
🛒







📜
RUMPEL
STILTSKIN

de

Maude Rückstühl
Rumpelstiltskin, démon du petit peuple, pourchasse Lucia avant même sa naissance. Son oeil malveillant se délecte de sa lumière depuis la nuit des temps.Maman, maman, quel est son nom ? Comment s’appelle l’affreux lutin qui se cache sous mon lit ? Exerçant des chantages émotifs savamment orchestrés, Rumpelstiltskin ensemence l’angoisse, engendre la folie et récolte la mort.Comment une mère peut-elle espérer sauver ses enfants de l’emprise d’un traqueur intemporel, fugace et démoniaque ? Rum… Rumpel… comment ? Rappelez-vous son nom, car si vous le surprenez sous votre lit, il sera déjà trop tard… Croyez-vous avoir ce qu’il faut pour lire cette nouvelle version horrifique du fameux conte des Frères Grimm ? Attention, vous pourriez devenir obsédé par ce qui se cache sous votre lit…

[Paru en mars 2020]
🛒







📜
LA BELLE
ET
LA BÊTE

de

Simon Rousseau
Une jeune infirmière traumatisée, obligée de raconter sa terrible histoire aux autorités. Une résidence luxueuse dissimulée au coeur de la forêt boréale et regorgeant d’horreurs innommables… Un prisonnier sauvagement mutilé, incapable de venir en aide à une famille au funeste destin. Un adolescent dont l’âme a depuis longtemps été arrachée, servant un maître impitoyable. Une bête maudite, capable des pires atrocités… __ Les nombreuses versions de La belle et la bête subliment un éternel fantasme romantique, celui de dompter et de transformer un ignoble monstre grâce à un amour sincère. Et si cet amour n’était en réalité qu’une obsession malsaine, une solution pour concrétiser d’abjectes pulsions ? Toute malédiction n’est peut-être pas bonne à briser…

[Paru en août 2020]
🛒







📜
LE LIVRE DE LA JUNGLE

de

Maude Royer
L’obsession d’un milliardaire exhibitionniste, carburant aux secrets des autres et à une mystérieuse substance. Une femme condamnée à une lourde peine et marquée à vie simplement parce qu’elle a aimé. Un ex-policier éclopé, perdu entre le bien et le mal, qu’une simple flamme suffit à paralyser. Une hypnothérapeute au magnétisme animal, sexuellement déviante et avide de pouvoir. Une longue liste de lois, bafouées une à une par un jeune homme désabusé… __ L’œuvre de Kipling était peuplée d’animaux doués de parole qui délivraient des fables moralisatrices. Dans ce Conte Interdit, les humains adoptent des comportements bestiaux. Peu de place est laissée à la vertu. N’ouvrez ce livre que si vous êtes prêts à vous soumettre aux lois de la jungle…

[Paru en août 2020]
🛒







📜
SCROOGE

de

LP Sicard
Une inquiétante boutique que nul n’ose approcher. Des rumeurs sordides circulant dans les ruelles de la métropole. Une jeune femme blessée, prête à tout pour fuir le passé. Un vieillard défiguré que l’avenir obsède. Et l’instant même, qui ne devient plus qu’un interminable cauchemar. Charles Dickens, dans son Conte de Noël, présente Scrooge comme un vieil homme avare et détestable. Cette réécriture des Contes Interdits lui ajoute une obsession maladive et meurtrière pour le temps: ce nouveau Scrooge doit être craint comme la peste noire. Pourtant, une étrangère ignore les avertissements à l’égard de cet homme. Et celle-ci, entraînée dans les bas-fonds de la démence, comprendra bien vite que son temps est compté.

[Paru en novembre 2020]
🛒







📜
LA CHASSE-GALERIE

de

Gabriel Thériault
Des bûcherons assoiffés d’émotions fortes. Des drogues dures qui ont remplacé le petit rhum. Un Mal que l’entendement ne peut comprendre ou une hallucination qui entremêle les pensées? Des êtres sans visages ou des têtes sans conscience? Lisez bien. Regardez bien. Là ! Est-ce le diable que vous avez vu? Hélas, ces choses de l’abîme peuvent prendre bien des visages, selon le regard qu’on leur jette… Dans cette chasse-galerie sur l’acide, les Contes Interdits plongent la main dans le terroir québécois pour le remuer et trouver ce qui pourrit là-dessous. La légende, repeinte aux couleurs noires de l’effroi, en ressort profondément changée, éclaboussée de sang.

[Paru en novembre 2020]
🛒







📜
BARBE BLEUE

de

Steve Laflamme
Une journaliste avide d’une solide histoire pour réhabiliter sa carrière. Un assassin, interné pour aliénation mentale, qui a bien maquillé certains de ses crimes. Une ancienne épouse marquée à vie par la violence. Des rituels sataniques enterrés au coeur de la forêt. Une rencontre qui déchaîne un cycle de violence prévu depuis longtemps. Charles Perrault affirme, à la fin de Barbe Bleue, que la curiosité coûte souvent bien des regrets. La protagoniste de cette nouvelle mouture du fameux conte l’apprendra à ses dépens en se frottant au monstre qui la fascine…

[Paru en avril 2021]
🛒







📜
JACK ET LE
HARICOT
MAGIQUE

de

Vic Verdier
Un jeune diplômé en informatique qui programme une fraude bancaire dans le sous-sol de sa mère. Une amie qui rêve de révolutionner la musique et qui pense naïvement que la prostitution n’est qu’une façon rapide de faire de l’argent. Un géant criminel, cruel et avare. Sa jeune femme, maltraitée, humiliée.
Un coma de quelques années qui bouleverse tout. Une tour qui pousse jusqu’au ciel… et qui devra bien s’écrouler un jour. Jack et le haricot magique nous plonge dans le folklore des îles britanniques. On y trouve toujours une transaction qui semble désavantager Jack, une longue tige qui grimpe jusqu’au ciel, une harpe magique… Dans cette nouvelle version pleine de suspense, tous les ingrédients sont présents, mais ce n’est plus un jeune garçon qui affronte le géant… et le combat se révèlera beaucoup plus sanglant !

[Paru en avril 2021]
🛒







📜
LE PETIT POUCET

de

Yvan Godbout
Un ourson qui retrouve son âme après une lutte acharnée, mais invisible. Un petit garçon qui a perdu sa maman, son papa, et sa Boucle d’or chérie. Une famille accueillante, mais troublée, qui ne voit pas l’entité noire planer au-dessus d’elle. Un ogre qui attend, depuis trop longtemps, l’arrivée du Petit Poucet dans sa contrée… L’ombre du Mal, qui veille toujours, a jeté son dévolu sur le jeune Bastien. Patiente, elle attend le bon moment pour serrer l’enfant entre ses griffes. Ensuite, elle pourra enfin mettre sa vengeance à exécution… Avec Le Petit Poucet, l’auteur Yvan Godbout vient clore l’histoire de Margot et Jeannot, entamée dans Hansel & Gretel et poursuivie dans Boucle d’Or.

[Paru en août 2021]
🛒







📜
ALADIN

de

David Bédard
Les trois derniers souhaits d’un homme atteint d’un mal incurable. Une impératrice excentrique à la tête d’un réseau de trafic humain. Une dangereuse organisation criminelle qui règne en maître dans un quartier malfamé. Un père qui ne reculera devant rien ni personne pour subvenir aux besoins de son fils… David Bédard nous livre une réécriture à la fois fascinante et perturbante du conte arabo-perse Aladin ou la Lampe merveilleuse, récit qui a poussé des générations entières à s’interroger sur leurs vœux les plus ardents. Si vous croyez avoir les nerfs assez solides, frottez ce roman comme s’il s’agissait de la lampe du génie et ouvrez-le… Mais faites bien attention à ce que vous souhaitez !

[Paru en août 2021]
🛒







📜
CASSE- NOISETTE

par

Sylvain Johnson
Une tragédie pendant un festival de pêche hivernale emportant le petit Fritz dans les eaux glacées d’un lac. Le Roi des Souris, un tueur en série qui hante les rues sombres de Montréal, continue d’échapper aux forces de l’ordre. Sa signature? Il place toujours une souris vivante dans la bouche de ses victimes… Une prostituée qui tente d’échapper à son passé, ne s’étant jamais remise de la disparition de son petit frère. Un policier corrompu, dont la nièce est portée disparue, aux prises avec une série de meurtres plus macabres les uns que les autres. Dans cette réécriture du merveilleux conte Casse-Noisette et le Roi des souris, dont l’œuvre originale a été imaginée par Ernst Theodor Amadeus Hoffman, vous ferez connaissance avec les membres d’une famille jadis ravagée par une épouvantable tragédie. Des années plus tard, des doutes naîtrons sur ce qui s’est vraiment passé sur le lac gelé où le petit Fritz s’est volatilisé…

[Paru en novembre 2021]
🛒







📜

Mais pourquoi arrêter après 7 chroniques ? Ce n’est pas parce que j’ai arrêté d’en lire ni parce que mon intérêt a diminué. Non, non, ça me fascine toujours autant. D’ailleurs, j’en ai lu 17 sur les 25 et je compte bien tous les lire éventuellement.

En fait, depuis que je suis publiée chez AdA, j’ai arrêté de chroniquer des livres de ma propre maison d’édition. Je ne me sentais pas à l’aise. Je vois un genre de conflits d’intérêts. Peut-être que je me casse trop la tête, vous direz. C’est un peu la raison pour laquelle je publie beaucoup moins ici. La majorité des livres québécois que je lis sont publiés aux Éditions AdA (Corbeau). C’est vraiment mon style. Bon, j’ai aussi de moins en moins de temps. Parce que je lis bien d’autres trucs, c’est vrai. Je travaille toujours à temps plein et j’ai plusieurs projets d’écriture en parallèle. Je m’égare ! Poursuivons…

Dans l’univers des contes interdits

Il est à noter qu’en plus de ces 25 contes, il y a maintenant une nouvelle série liée intitulée « Dans l’univers des contes interdits ». Nous ne nous pencherons pas ici en détails sur cette nouvelle collection, mais je voulais tout de même vous en informer. Le concept : l’auteur approfondit l’histoire d’un personnage d’un des contes. Elle compte pour l’instant 3 romans parus en septembre 2021 :

  • Henry : le garçon homard de Sylvain Johnson, personnage de La petite sirène;
  • Cam : policière sans limites de Steve Laflamme, personnage de Peau d’âne;
  • Jim : le poète vagabond de Maude Royer, personnage de Pinocchio.

DEUXIÈME PARTIE : COMPRENDRE LE PHÉNOMÉNE

Bon, je m’égare ! C’est un euphémisme de dire que cette série connaît un succès monstre au Québec. Je me suis donc penchée sur ce succès. Pourquoi les contes interdits sont si populaires? Quelles sont les raisons qui expliquent le phénomène ?

Je dois avouer, j’avais des hypothèses de départ. Je ne me suis toutefois pas arrêté là.

Citation d’auteurs

J’ai d’abord demandé à différents auteurs de la série ce qu’ils en pensaient. J’ai eu quelques réponses très intéressantes que je vous recopie ici:

Selon moi, le succès des Contes interdits s’explique d’abord par l’ingéniosité du concept : bâtir une série inspirée d’histoires célèbres inscrites dans la culture littéraire, télévisée et cinématographique. Puis, la participation d’un éventail d’auteurs pour cette collection permet de naviguer entre différents styles d’écritures, en plus de se plonger dans des mondes distincts. Ensuite, je crois que la qualité et l’uniformité graphiques incitent les lecteurs à se procurer la totalité des livres. Par les attrayantes couvertures, on capte déjà l’univers glauque contenu dans les œuvres. L’esthétisme constitue donc un critère majeur dans la réussite de la série. Le nom même de la collection « Contes interdits » invite justement les gens à braver les interdits. Ceci n’est pas un secret : l’esprit de chaque humain cohabite avec un côté dépravé… N’est-ce pas ?

– Maude  Rückstühl

Je dirais que le succès de la série est attribuable majoritairement au charisme de Simon et LP. 😉 HAHAHA! sans blague, je crois simplement que les astres étaient bien alignés. C’était le bon projet au bon moment. Quoi qu’en disent certains, on ne peut pas « provoquer » un succès, il n’y a pas recette établie.

– Christian Boivin

La transformation d’un conte de notre enfance en une histoire glauque pour adulte.

– Sonia Alain

Je pense que les contes fonctionnent bien puisqu’au lieu d’une « découverte », les contes permettent une « redécouverte » ; on se demande comment l’auteur pervertira ce qu’on connaît déjà; on a des attentes, et par conséquent des surprises !

– LP Sicard

L’un d’eux, le grand Yvan Godbout, m’a dit : et si tu demandais aux lecteurs ? Ce sont les lecteurs qui font le succès de la série. Si les lecteurs n’achetaient pas le livre, la série ne pognerait pas pantoute. Bon, je paraphrase. Mais quel génie, ce Godbout ! Je me suis alors précipité sur le groupe Facebook Les Lecteurs de romans Noir / horreur / policier. Ce groupe est un véritable phénomène. Je crois qu’il a lui aussi contribué à la croissance des contes. Mais bon, j’y reviendrai plus tard.

Le groupe Les lecteurs de romans « Noir / Horreur / Policier »

Vous me permettez de faire une petite parenthèse sur ce groupe ? Oui ? Merci, chers lecteurs ! Aujourd’hui, il compte plus de 20 000 membres. Je n’ai jamais vu une telle communauté. Les membres sont engagés, les échanges sont respectueux et intéressants. La particularité est que le négatif n’est pas accepté. On a le droit de nuancer nos avis sur les livres qu’on a lus, mais la philosophie est la suivante : si tu n’as vraiment pas aimé, passe ton tour. Il y aura nécessairement d’autres personnes qui auront aimé. On peut être d’accord ou non avec ce mode de fonctionnement, mais le résultat est plutôt épatant et la communauté se tient bien. Il y a d’autres groupes pour chialer ou pour faire connaître une opinion négative, si vous y tenez. Bon, je m’égare encore. Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit d’article, c’est peut-être pour ça haha ! Fin de la parenthèse.

Citations de lecteurs

C’est donc sur ce groupe de lecteurs que j’ai posé la question : pourquoi aimez-vous les contes interdits ? J’ai reçu plus d’une centaine de réponses (!) J’étais pas mal épatée. Voici quelques commentaires que j’ai sélectionnés qui abordent différents thèmes :

Parce que ce sont des histoires d’horreur réinventées, partie des contes de notre enfance et écrit par des auteurs québécois très talentueux. Chaque auteur a un style différent et cela rajoute un petit quelque chose à cette collection.

– Amélie Salesse, lectrice

Pour ma part, j’aime ça parce que ça me dérange. Dans mon dedans, ça brasse plein d’affaires. Cela suscite des émotions, apporte des réflexions et des remises en question tout en étant divertissant. En plus, j’aime le fait que ce soit des auteurs québécois qui font montre d’un talent fou alors je suis porté à vouloir les encourager. Et ce groupe merveilleux, bien entendu!

– Elisabeth Dicaire, lectrice

Chaque auteur qui a écrit un conte me ramène à mon enfance, à leur façon. On découvre leur plume, leur style, et personnellement, ce sont les contes qui m’ont redonnée le goût à la lecture.

– Andra Petrucianu, lectrice et administratrice du groupe

Je pense que leur maison d’édition fait un merveilleux travail. Publicité, lancement deux livres à la fois, auteurs qui parlent des autres auteurs. Cette synergie aide à connaître les livres. Il y a plein de bons livres ailleurs, mais cette équipe est vraiment hot. Juste les couvertures sont tellement WoW !

Isabelle Fréchette, lectrice

Ils ne sont pas long à lire et il y a différentes histoires. Je les adore ❤️.

Marie-Josée Vachon, lectrice

Après avoir étudié les réponses de tout le monde et avec mes hypothèses de base, voici le fruit de ma réflexion :

De bonnes raisons

La nostalgie

On sait que la nostalgie vend beaucoup. Quand les lecteurs peuvent s’accrocher à des concepts qu’ils connaissent déjà, ils se sentent en terrain connu. La même chose s’applique pour les films ou les jeux vidéo. Le ratio de contenu 100 % original par rapport à du contenu qui constitue une suite ou un remake doit être de 1 pour 4 en 2021. Ça m’a frappé quand j’ai écouté le dernier Nintendo Direct. Aucun contenu 100 % original. Ce n’est pas une critique. Je suis aussi quelqu’un de très nostalgique et je suis la première personne qui est allé voir Emma Watson dans La Belle et la bête en 2017 au cinéma. La nostalgie, ça vend. D’ailleurs, dans mon petit sondage auprès des lecteurs, ce point est ressorti systématiquement : redécouvrir les contes de notre enfance. Mais bon, si les contes interdits s’étaient limités à ça, ça n’aurait pas été suffisant selon moi.

Stimulant

Le fait d’avoir un conte originel permet au lecteur de faire des parallèles. C’est plutôt stimulant intellectuellement. Parfois, les parallèles sont évidents. D’autres fois, il faut aller creuser plus loin. Et pour ceux qui ne veulent pas se documenter, ça ne nuit pas à l’histoire non plus. De plus, ça nous permet de découvrir des contes peu connus, comme Le joueur de flûte de Hamelin ou Peau d’âne pour ne nommer que ceux-ci. Le lecteur est libre d’aller lire le conte originel avant ou après sa lecture et ainsi enrichir sa culture. On réalise rapidement que ce n’est pas Disney qui a tout inventé. Si on prend l’exemple de La Reine des Neiges, de Simon Rousseau, il est clair que l’histoire n’est pas inspirée de la version de ce cher Walt, mais bien du conte originel de Anderson.

L’horreur au Québec

La littérature d’horreur au Québec était pratiquement réservée à Patrick Senécal. Bon, j’exagère. Avant les contes interdits, il y a bien eu les œuvres intéressantes de la Maison des Viscères et la série COBAYES – excellente d’ailleurs. Plusieurs autres livres d’horreur également ont été publiés au Québec, mais parcimonieusement. Le lecteur d’horreur, pour satisfaire ses besoins, se tournait vers la littérature américaine (Stephen King, Dean Koontz, Thomas Harris, Anne Rice, Stephen King, Stephen King… ai-je nommé Stephen King?) ou parfois étrangère (Clive Barker, Koji Suzuki, etc.). La venue des contes interdits a permis de faire ressortir le genre horrifique au Québec. Eh oui, on pouvait trouver des histoires à faire frissonner ici même en buvant notre sirop d’érable et en mangeant notre poutine ! Rien de mieux pour combler une fille de joual, mais aussi les québécois en général. Bon, on lit toujours des livres américains et des livres d’ailleurs… mais peut-être que le ratio a un peu diminué, ce qui constitue une excellente nouvelle pour la culture au Québec.

Des auteurs d’ici

Des auteurs d’ici. Des gens avec qui on peut parler, discuter et échanger. Essayez de faire ça avec le grand King ! 😛 Les dédicaces sont gratuites et il n’est pas nécessaire d’attendre 3 heures en file pour faire signer notre roman ou pour discuter. Honnêtement, ce sont des auteurs accessibles et super sympathiques. La variété des auteurs permet aussi de faire découvrir différents styles d’écriture. En bref, il y en a pour tous les goûts.

La première de couverture

En fait, vous n’avez qu’à les regarder pour comprendre mon argument ici. Elles sont toutes magnifiques. L’équipe de graphistes des éditions AdA est vraiment douée pour produire des C1 qui attirent l’œil et qui permettent tout de suite au lecteur de comprendre qu’il s’agit d’un roman d’horreur. On ne pourrait jamais féliciter assez Mathieu C. Dandurand pour ces œuvres d’art.

Le travail de promotion (maison d’édition ET lecteurs)

Le travail de la maison d’édition pour promouvoir la série ne doit pas passer sous silence. On voit les contes partout : blogues, catalogues, librairies, réseaux sociaux, etc. Toute cette visibilité, ça n’apparaît pas tout seul :). Outre la maison d’édition, les lecteurs aussi sont les meilleurs agents marketing au monde ! Pour donner un exemple, on voit passer les contes interdits plusieurs fois par jour sur le groupe des Lecteurs dont je vous parlais tout à l’heure. Ce n’est pas à négliger ! Il y a un espèce d’effet d’entraînement et un bon jour, il devient impossible de ne pas succomber en voyant toutes les éloges des lecteurs!

Le format

Ce sont des petits romans. Je n’y avais pas pensé de prime abord, mais ce sont les nombreux commentaires des lecteurs qui ont mis la lumière sur cet élément important. Beaucoup de lecteurs ont retrouvé le goût de lire avec les contes interdits. L’écriture est généralement aérée et ce sont des livres plutôt courts – dans les 175 – 250 pages. Ça se lit vite et c’est encourageant. C’est le format idéal pour retrouver le goût de la lecture.

… C’est interdit !

Bon, je dois avouer, je n’ai pas trouvé beaucoup de lecteurs pour corroborer cette hypothèse, mais l’auteure Maude Rückstühl a tout comme moi soulevé ce point. Oui, ce sont des contes modifiés… mais ils sont interdits ! Je pense que c’est dans la nature même de l’humain : si un truc est interdit, il est nécessairement plus attirant. C’est un peu quand on se dit : « je n’ai plus le droit de manger du chocolat. » Que se passe-t-il quelques jours plus tard ? BAM, nous voilà, la face dans la fondue au chocolat ! Bon, je rigole un peu, mais quand même, je crois que le terme choisi a bel et bien un impact. S’ils avaient appelé ça « Les contes pour adultes »… ça n’aurait certainement pas eu le même succès… et quelques personnes auraient peut-être été déçus de retrouver de l’horreur plutôt que de la coquinerie !

CONCLUSION

Se pencher sur le phénomène des contes interdits m’a semblé inévitable : ces romans connaissent un succès fou au Québec et j’avais déjà rédigé des chroniques concernant plusieurs d’entre eux sur ce blogue. Ce qui est intéressant ici c’est qu’à la base, les auteurs n’étaient pas si connus. LP Sicard avait bien publié de la poésie et plusieurs romans jeunesse, puis Simon Rousseau avait publié deux tomes des Enquêtes d’Oswald Taylor, mais aucun de ces livres n’étaient des best-sellers. Souvent, les séries fonctionnent bien quand elles sont rédigées par des auteurs très connus. Peu importe ce que Senécal écrira, tout le monde l’achètera. Or, ici ce n’était pas le cas. Il y a bien une petite question de magie dans le succès de certains livres ou certaines séries. Ce facteur mystère est bien présent ici aussi, mais plusieurs bonnes raisons ont tout de même émergé de mes réflexions, de mes recherches et de mes échanges avec les lecteurs et les auteurs. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont participé à ce processus ! J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à commenter si d’autres éléments expliquent selon vous le succès des contes interdits.